Le parcours sportifs

  • Imprimer
 
La pratique de compétition

Vous avez atteint un bon niveau de pratique et vous avez hâte de vous mesurer aux autres?
 
Pourquoi ne pas prendre le départ !
 
Plus de 150 régates départementales, régionales, interrégionales et nationales sont organisées tous les ans sur l’ensemble des plans d’eau aquitains.
 
De nombreux bénévoles, membres des clubs, arbitres et entraîneurs fédéraux, se mobilisent chaque week-end pour assurer la réussite de ces épreuves.
 
 
L’ECOLE DE SPORT
Vous êtes décidé : l’’École de Sport de votre Club guide vos premiers pas dans la compétition : les mercredi, samedi ou dimanche.
Des entraîneurs qualifiés vous encadrent et vous suivent sur les régates du critérium  départemental.
Le Club met du matériel à votre disposition : dériveurs, planches à voile, catamarans ou habitables.

L’EQUIPE DE CLUB
Ça y est ! Vous êtes prêt pour jouer dans la cour des grands.
Le Club regroupe les meilleurs compétiteurs en Équipe de Club. II assure, avec les entraîneurs, des stages sportifs, programmes d’entraînement, assistance technique et logistique des coureurs.

L’EQUIPE DE LIGUE
La Ligue d’Aquitaine de Voile rassemble l’élite régionale en équipes de Ligue dans de nombreuses séries. Elle organise régulièrement des stages et des week-ends d’entraînement, ainsi que l’accompagnement logistique et technique des équipes sur les épreuves interrégionales et nationales.
 
 
Les Supports
 
Le catamaranCatamaran
Les caractéristiques techniques du catamaran (stabilité, double ou simple trapèze, spi, vitesse..) développent des capacités de coordination et des capacités physiques. La pratique de la régate sur ce support sollicite aussi des qualités liées à la navigation en équipage, de conduite d’un bateau surpuissant, et une vision stratégique du plan d’eau.

En fonction de l’âge des coureurs et du niveau de pratique, la filière est représentée par le Tyka et le KL 13,5 pour les minimes, le KL 15,5, le Hobbie Cat 16 pour les jeunes, les 18 pieds et le Tornado sport pour les adultes.
Le gabarit moyen d’un équipage dépend de l’âge des coureurs : les minimes environ 90 kg, pour le cadets de 100 à120 kg, un équipage junior sera entre 120 et 140 kg.

Un calendrier de rencontre permet à chacun de trouver des régates adaptées à ses attentes au niveau local, national et international.

La vitesse de ce support permet aussi des formes de regroupement s variés au-delà des parcours traditionnels, comme les raids qui attirent de nombreux adultes



Le dériveur doubleDériveur Double
Le dériveur double se décline en de nombreuses séries telles que L’EQUIPE ou le 420 pour les débutants et le 470 ou le 49er pour les confirmés. En effet à chaque âge et à chaque niveau, les pratiquants peuvent choisir un bateau adapté :

Pour ceux qui souhaitent débuter en dériveur, L’EQUIPE est un petit double dédié aux jeunes sportifs débutants ou confirmés, de 10 à 15 ans. Simplifié, ce bateau conserve tout de même les réglages essentiel. L’EQUIPE est un bateau idéal pour aborder la voile. 

Destiné pour les sportifs de 15 à 20 ans le 420 ne tolère pas trop l’excès de poids (environ 130 kg max). Par contre, la taille des coéquipiers importe assez peu. Il est donc possible d’associer deux coéquipiers en pleine croissance et de décider par la suite le meilleur poste pour chacun. C’est le support idéal pour ceux qui souhaitent accéder au haut niveau et continuer en 470 ou 49er.

Le 470 vient de passer le cap des 40 ans mais reste d’actualité. C’est un dériveur très exigeant techniquement et tactiquement. La cohésion des coéquipiers doit être sans faille. Il reste une référence car beaucoup de champions ont fait leurs armes sur ce double. Le 470 est un support olympique.

Le 49er est un dériveur double beaucoup plus récent appartenant lui aussi à l’olympisme. Faisant partie de la famille des skiffs (nouveau support planant), ce dériveur radical est un monotype, calqué sur les 18 pieds, qui ne pardonne pas les erreurs car il est très toilé et instable. Les premiers pas sur ce dériveur restent vraiment humides… 

En plus des compétitions courues par classe, la Ligue d' Aquitaine relance la pratique du double avec cette année le championnat d'Aquitaine pour les dériveurs double (470, 505, Fireball, Snipe…). Ce championnat est ouvert à tout public.
Venez nombreux tenter l’expérience !!! 


Voile handisport
La Voile Handisport se pratique en mer ou sur plan d’eau intérieur sur plusieurs types de supports : en solitaire sur Miniji, Access et 2.4 en équipage sur Sonar. Le Sonar et le 2.4 sont les séries acceptées aux Jeux Paralympiques.

Le Miniji et le 2.4 sont des monotypes insubmersibles équipés en fonction de la nature du handicap d’un volant ou d’un palonnier ; ainsi il permet en toute sécurité et en autonomie totale de régater à chances égales avec des personnes valides.


optimistOptimist
Dessiné par Clark Mills (USA) en 1947, ce solitaire a vu débuter la plupart de nos champions olympiques et les grands skipper de la Voile Française. 
Aujourd’hui plus de 400000 bateaux sont enregistrés. 

Dès le plus jeune âge, il va permettre à l’enfant de découvrir le milieu maritime et de construire ses premières représentations dans l’espace. La gestion de son propre projet sportif, les différents choix tactiques, la prise de décision individuelle sont autant de domaines qu’il commencera à aborder : Il construit sa vie de régatier !!!

Présent dans tous les clubs Aquitains, ce bateau est vraiment adapté pour ses débuts en voile. La facilité de prise en main, va lui permettre de se faire plaisir dès les premier bords.

Alors n’hésitez plus, rejoignez les Ecoles de Sports d'Aquitaine et goûtez au plaisir de ce formidable bateau


planche à voilePlanche à voile
Par ses caractéristiques techniques, la pratique de la planche à voile développe des capacités de coordination, d’équilibre et de souplesse mais également des capacités physiques importantes. Elle développe aussi la finesse de réglage de l’assiette du flotteur et du plan de voilure par rapport à l’eau et au vent ; la transmission de la force propulsive au flotteur se faisant essentiellement par le véliplanchiste. 
Aujourd’hui la pratique jeune et adulte de la planche à voile s’organise autour de deux disciplines sportives : 

le Windsurf Glisse de régate allant du niveau club jusqu’au niveau Olympique 
Le Windsurf Extrême Glisse correspondant au funboard (free style, vague, course Racing).) 
Un calendrier de rencontres est proposé afin de permettre à chacun de trouver des régates adaptées à ses attentes.
Les régates de clubs et les championnats départementaux organisent des régates pour de nombreux supports.


deriveur2Dériveur Solitaire
La filière solitaire comprend de nombreuses séries : l’Optimist, le Laser 4.7, le Laser radial, le Laser standard, l’Europe, le Finn,……

En fonction de leur âge, de leur gabarit et de leurs aspirations, le choix des coureurs s’orientera vers l’un ou l’autre de ces supports.

L’Optimist pour les jeunes jusqu’à 15 ans est très répandu.

Le Laser 4.7 (voile de 4,7 m²) permet dès 14 ans de découvrir les spécificités de conduites et techniques du Laser sans les inconvénients d’un bateau sur-toilé pour les coureurs n’ayant pas le gabarit.

Le Laser Radial (voile de 5,7 m²), série Olympique féminine pour les Jeux Olympiques 2008, nécessite une bonne condition physique et le goût de l’effort. Pour les garçons , c’est le support idéal pour ensuite continuer à haut niveau avec le Laser Standard.

Dès 18 ans, les garçons devront s’orienter vers le Laser Standard (voile de 7,06 m²) pour pouvoir participer au championnat de France espoirs et pouvoir continuer à plus haut niveau à condition bien sûr d’avoir le gabarit (1m85, 78kg environ) et la motivation.

L’Europe, dériveur olympique jusqu’aux derniers Jeux Olympiques d’Athènes, est une série très intéressante d’un point de vue technologique et qui permet de développer des compétences au niveau de la conduite et donc du toucher de barre.
On retrouve notamment de nombreux barreurs d’Europe sur d’autres séries olympiques .

Le Finn est une série Olympique pour les coureurs de gabarits importants (90 – 95 kg).

L’ensemble de ces supports, sont des bateaux à déplacement lent, ce qui permet lors des régates de progresser tactiquement. La navigation au contact, la réflexion rapide au niveau de ces prises de décisions vont permettre au coureur de développer des stratégies d’analyse des différents paramètres. 

La régate devient un véritable plaisir, sur un échiquier naturel !!!



Voile Radio Commandée
Reconnue par l’ISAF, la VRC est une discipline de voile qui permet, grâce à la vue complète du parcours de suivre et de comprendre facilement le déroulement d’une régate, avec toutes les finesses qui en découlent.

La VRC nécessite de la part des adeptes des qualités d’invention et de rigueur car la plupart des skippers de VRC sont concernés par la construction de leurs voiliers.

Les régates sont, dans la mesure du possible, organisées sur des plans d'eau douce pour des raisons de protection de l'électronique embarquée et donc du bon fonctionnement du voilier.
Plusieurs manches, entre 5 et 15 suivant les conditions de vent, sont au programme de la journée.

Les compétitions VRC sont soumises aux règles de course à la voile, avec quelques aménagements dus à l'absence d'équipage embarqué, à la dimension et à la rapidité relative des bateaux. Par exemple la limite d’engagement aux bouées est de quatre longueurs au lieu de deux en voile grandeur. L'arbitrage se fait à terre, tout près des barreurs, et les procédures de départ sont, par nécessité puisque les barreurs doivent regarder leurs voiliers et le plan d’eau, auditives au lieu de visuelles, seul le pavillon « aperçu » est conservé.

Championnat du Monde, d’Europe, de France et épreuves régionales ont leur place au calendrier de la FFVoile.

Cinq classes de voiliers sont reconnues : 
Les monocoques : classe M, classe 1 mètre, classe 10r 
Les multicoques : 2 m et Mini 40.